Rethondes le jour où l’Histoire s’est arrêtée

Jean Yves Bonnard
Série Historique

11 novembre 1918 - 21 juin 1940


Rethondes le jour où l’Histoire s’est arrêtée
Le 11 novembre 1918, un petit village de l’Oise accédait à la célébrité: le nom de Rethondes, désormais associé à l’armistice qui mettait fin à la Grande guerre, faisait le tour du monde.
90 ans après, Rethondes est toujours l’armistice, et l’armistice, c’est Rethondes.
Mais au-delà de la Clairière mythique, que sait-on du village de Rethondes ? Des coulisses de la cérémonie de signature, en ces jours brumeux de novembre 1918 ? Pourquoi l’état-major français a-t-il choisi un train, et ce coin secret de la forêt de Compiègne pour un tel événement, plutôt qu’un monument prestigieux ? Comment se sont déroulés les trois jours décisifs qui devaient aboutir au cessez-le-feu sonné par les clairons français sur toute la ligne de front, le 11 novembre à 11 heures ? Sait-on que ce site historique est resté à l’abandon près de quatre ans, a failli être oublié ? Pourquoi son aménagement a-t-il suscité des polémiques à l’échelon national, et une querelle entre Compiègne et Rethondes ? Pourquoi, lors du deuxième "armistice de Rethondes" en 1940, de sinistre mémoire pour la France, la statue de Foch a-t-elle échappé au saccage ordonné par Hitler ?
Jean-Yves Bonnard, enseignant, spécialiste du conflit de 14-18 dans l’Oise, répond à ces questions et à bien d’autres. Dans un récit riche et vivant, il retrace heure par heure, presque minute par minute, le déroulement de ces journées historiques, les resitue dans leur contexte, dévoile les épisodes surprenants qui ont suivi l’armistice. Avec Rethondes, un village dans l’Histoire, Jean-Yves Bonnard mêle avec bonheur petite et grande Histoire, témoignages, anecdotes et analyses, pour nous donner un passionnant livre d’histoire, à la fois locale et nationale.

Extrait du livre

Photo Archives départementales de l’Oise (18 FI 1185)
Photo Archives départementales de l’Oise (18 FI 1185)
Quand le destin bascule
IL EST DES NOMS DE LIEU qui évoquent, par leur seul énoncé, un épisode clé de l’Histoire. Certains bourgs bénéficient d’une célébrité parce qu’ils sont le lieu de naissance d’un personnage connu, c’est le cas de Domremy; pour une visite extraordinaire,  c’est le cas de Sainte-Menehould; une bataille gagnée ou perdue, à Crécy… ou même une catastrophe, comme à Courrières.
Pour ces communes, cette relation du lieu au temps est devenue indissociable. Pour le commun des mortels, elle possède un caractère fusionnel.
Le village de Rethondes, dans l’Oise, n’était au début du XXe siècle qu’un paisible village agricole, déjà résidentiel pour les Parisiens qui appréciaient ses belles maisons de pierre et la proximité de la forêt de Compiègne. Puis, pendant la Grande guerre, Rethondes sera l’une, parmi tant d’autres, de ces communes de l’Oise de l’arrière immédiat, qui ont échappé à la destruction mais vécu pendant quatre ans au son du canon et au rythme des mouvements de troupes. Jusqu’à ce que son destin bascule, à la fin des hostilités…
Le village a connu une célébrité mondiale, il y a quatre-vingt dix ans, avec l’association de son nom à l’un des événements les plus attendus et les plus déterminants de l’époque: l’armistice du 11 novembre 1918. Aujourd’hui encore, malgré l’effacement progressif des mémoires, Rethondes est l’armistice, l’armistice est Rethondes. Et pourtant, l’événement tant espéré et tant loué ne s’y est pas déroulé… Comme la clairière elle-même, le "malentendu de Rethondes" fait partie, à jamais, de l’Histoire de la guerre de 14-18 et même, de celle de 39-45, puisqu’Hitler a voulu laver, sur le lieu même de sa signature, l’humiliation du premier armistice de Rethondes. L’Histoire, au fond, n’a jamais quitté Rethondes, depuis que le 8 novembre 1918 au petit jour, le train des plénipotentiaires allemands a rejoint celui du maréchal Foch, près d’un carrefour de la forêt de Compiègne...

L'auteur : Jean Yves Bonnard

Rethondes le jour où l’Histoire s’est arrêtée
Jean-Yves Bonnard, 39 ans, est professeur d'histoire-géographie, directeur du Centre départemental de documentation pédagogique (CDDP) de l'Oise. Il est l’auteur de plusieurs livres et articles sur la Grande Guerre dont 1914-1918: L'Oise au coeur de la Grande Guerre et co-auteur de Les souterrains de la Grande Guerre et Le Mont-Renaud 1918.

Commander ce livre sur internet

Retrouvez Rethondes le jour où l’Histoire s’est arrêtée sur la Fnac.com
ou sur Decitre.fr (livre de 136 pages au prix de 24,80€)